Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Histoire d’un nom

On vous épargnera les « il était une fois… » pour rentrer dans le vif du sujet. Août 1998 le kop nantais est bel et bien mort. Aucun groupe de supporters n’étant capable de prendre la relève de feu des Young Boys. Face au constat d’une tribune où l’on s’ennuie ferme depuis deux ans, un groupe d’internautes habitués de la tribune Loire et bien motivés lance l’idée de monter un groupe. Premier but de ce groupe : se réunir autour d’une passion commune le FCN et soutenir ses couleurs. Une autre caractéristique de ce groupe, l’envie d’être autonome et indépendant vis-à-vis du club comme d’autres considérations (politiques…). C’est sur ces bases que 8 mecs vont travailler pour fonder ce qui deviendra bien plus tard la Brigade Loire.

Parmi ces personnes, on retrouve l’excellente équipe de la Marque Jaune, un zine Nantais à l’humour ravageur. Les lieux de réunions varient entre un pub irlandais de l’Ile Feydeau, des apparts’ ou encore l’hôtel Inn de la Beaujoire. La recherche du nom va nous prendre plusieurs semaines. On pourrait même compter en centaines de pintes de biéres le temps passé à se brainstormer pour trouver un nom. Des noms comme « section VIP » ou encore « the house of fun » ont longtemps tenu la corde. Finalement, sur les conseils d’un « ancien », ce sera Brigade Loire qui sera retenu parmi une liste d’une centaine de dénominations plus ou moins sérieuses (CU44, the line one crew, headhunters…). Brigade Loire, c’est facile à prononcer, cela fait tout de suite référence à notre tribune et aussi aux groupes ultra italiens les « brigate ». Et comme tout groupe ultra, nous avons commencé à nous triturer pour faire notre bâche, trouver des logos, couleurs…

En parallèle de cette activité « débordante », nous sortons divers tracts en tribune Loire comme en déplacements pour appeler à la mobilisation générale, nous relayons nos idées sur la ML du site fcnantes.com, nous utilisons le réseau des lecteurs de la MJ.

Automne 1998, les résultats de l’équipe sont moyens, le club est mis en cause par le maire de Nantes concernant un trou de 22 millions dans les comptes. Cette situation va nous permettre d’agir en « indépendants » et d’organiser la révolte de la tribune Loire. Sortie de banderoles hostiles à la direction « Déficit : bradons les dirigeants, pas les joueurs », « Supporters en colère »… Ceci va aboutir à la démission du président Jean-René Toumelin… intérimaire depuis 2 ans ! Ensuite c’est l’arrivée du tennisman Kleber Bobin à la tête du FCN. De notre côté cela nous a permis de tester le potentiel de la tribune puis de parler de nos projets de groupe ultra. Il y aura aussi une tentative des stadiers pour nous confisquer les banderoles pendant leur brandissement. S’ensuit une course poursuite à travers toute la tribune Loire mais la foule s’empresse de repousser l’assaut des pizza-hut. Les banderoles sont saines et sauves ! La direction du FCN peut désormais trembler et devra compter sur nous !

Janvier 1999, le groupe est officiellement né avec une bâche en tissu déployée lors du déplacement à Lorient. Sortie aussi de nombreux drapeaux, fumigènes et pots de fumée, choses que l’on n’était plus habitué à voir chez les supporters nantais depuis quelques années et déjà premiers incidents très sérieux en tribune avec les stadiers nantais. Une bagarre généralisée éclatera au coup d’envoi parce que l’on était juché sur les grilles afin de porter haut les couleurs du FCN avec nos drapeaux. L’histoire de la BL est en marche !

Les differentes cartes de membres

1999/2000

  

2000/2001

 

2001/2002

2002/2003

 

2003/2004

 

2004/2005

 

2005/2006

 

 

2006/2007

 

 

2007/2008

 

 

2008/2009

 

 

2009/2010

 

 

2010/2011

 

 

2011/2012

 

 

2012/2013

 

 

2013/2014

 

 

2014/2015

 

 

2015/2016

 

 

2016/2017

 

 

2017/2018